un écrivain lu

Un récit sur la vie à 46 ans un roman une projection

...
Disponible en ebook à tarif décent sur Amazon Itunes Fnac Kobo Immateriel...

Ce n'est pas vraiment un roman, un peu trop court diraient certains.
Ce n'est pas vraiment une nouvelle même s'il existe une chute. Qui n'est pas l'essentiel du texte. Alors, un récit ?
46 ans, l’âge de sa Liberté, de Stéphane Ternoise.

Stéphane Ternoise n'a pas encore, en 2012, 46 ans... Même s'il en approche "dangereusement" !
Ce texte est l'une de ses premières oeuvres, il fut publié en papier dans "Arthur et Autres Aventures" sous le titre "Arthur."

Il ne s'agit pas exactement du même texte : il fut légèrement retravaillé en 2011... pour l'adapter à ses exigences littéraires d'écrivain ayant atteint une certaine maturité d'écriture. Quelques passages manquaient de justesse.

Il n'avait pas relu ce texte depuis sa publication... et il l'a d'abord intéressé comme lecteur, raison pour laquelle il y consacra du temps.

Il a souri en relisant "Comment transformer en mots, une révolte ? C'est toujours une révolte qui nous incite à refuser. Quand on n'est même pas certain du sens des mots."

46 ansl’ âge de sa Liberté de Ternoise
Actuellement en tarif HYPER PROMO sur amazon, Immateriel (ou vous pouvez obtenir pour le même prix le texte en format ePub pour liseuse genre Kobo by Fnac + PDF) et les autres...
Est-ce que ce texte figurera parmi les meilleures ventes du Kindle ? C'est à vous de le décider ! Un récit débutant par :
Le temps qui passe n'est pas forcément perdu et inutile. Si Nous le souhaitons, il Nous change, apporte son regard innocent et un cœur disponible, au monde, à la vie, aux autres. avec des passages qui tournent longtemps dans la tête : Savoir, est-ce suffisant, quand on ignore le mécanisme de l'accès à la vérité ? ou On croit s'en sortir seul parce que le premier venu n'essaie pas de vous comprendre mais débite un sempiternel discours, en regardant sa montre. Le premier venu, son affreux sourire et sa compassion d'hypocrite professionnel. mais encore Les jours ressemblaient-ils aux jours ou quelques détails les distinguaient ? Aucun drame apparent, ni bonheur me permettent d'affirmer mon appartenance au monde durant cette période.



Ajouter un commentaire ou votre réponse

- le 16 juillet 2012 à 10 : 22
par pascale : ayant 46 ans, je me suis laissée tenter par votre roman et je dois dire que
j'en suis ressortie avec l'envie de reprendre en mains ma vie



Voir sujet précédent du forum
Si vous souhaitez aborder un autre sujet : Vous pouvez débuter un nouveau sujet en respectant le thème du site.
les livres pour comprendre le monde de l'édition en France
La sélection de 5 livres.